L'Excellence, ma référence

L’UFR des sciences et technologies a ouvert ses portes en février 2007 à l’instar de l’Université Assane SECK de Ziguinchor suite à la volonté des autorités étatiques d’élargir la carte universitaire du pays.

Structure centrale de l’université Assane SECK de Ziguinchor, l’UFR des sciences et technologies s’approprie les objectifs visés par la reforme de 2002 qui traduisent la politique nationale d’enseignement supérieur à mettre en œuvre par toutes les institutions de ce secteur porteur de développement économique et de progrès social. Toutefois, elle ne peut réussir à atteindre ses objectifs qu’en procédant à une planification des moyens et des actions à mener et c’est toute la signification qu’il faut donner à l’élaboration et à la mise en œuvre d’un plan stratégique qui synthétise la vision de l’institution et dont la finalité est de booster toutes ses initiatives ou projets.

La vision de l’UFR des sciences et technologies s’inscrit dans celle de l’Université Assane SECK de Ziguinchor c’est-à-dire une structure de formation et de recherche de qualité ouverte sur les réalités socio-économiques locales, nationales, sous-régionales et internationales. Elle a également pour ambition de professionnaliser davantage ses enseignements et d’utiliser ses recherches pour accompagner la politique de déconcentration et de décentralisation.

L’UFR des Sciences et Technologies exerce sa mission en s’appuyant sur un certain nombre de piliers fondamentaux :

  • une liberté d’esprit et de pensée dans le déroulement des activités d’enseignement et de recherche ;
  • un esprit critique caractéristique de la science qui aboutit à la production d’œuvres scientifiques publiées dans beaucoup de revues internationales et utiles à la résolution des problèmes de la communauté
  • et la reconnaissance que l’étudiant est au cœur de l’institution.

De ces piliers découlent un certain nombre de valeurs autrement dit des comportements ou attitudes que l’institution reconnait comme idéal :

  • l’excellence: elle constitue la devise de l’université Assane SECK de Ziguinchor et l’UFR en a fait son cheval de bataille en inculquant à ses différents membres une culture de la rigueur dans l’exécution des activités administratives, pédagogiques et de recherche ;
  • l’intégrité morale: elle est érigée en valeur suprême qui invite ses membres à adopter des comportements intègres dans l’exercice de leurs fonctions. L’intégrité morale garantit la légalité administrative, la transparence et l’obligation de rendre compte qui aujourd’hui constitue un gage de bonne gouvernance ;
  • la collaboration : dans un souci d’exécuter efficacement les missions qui lui sont confiées, l’UFR prône la collaboration entre ses membres. Elle prône également l’ouverture au monde professionnel afin de rendre plus opérationnel ses diplômés et
  • le respect : afin d’asseoir un climat social stable, garant d’efficacité et d’efficience, l’UFR prône le respect de la liberté et de la dignité de la personne humaine.

La mission de l’UFR est identique à celle assignée à l’Université de Ziguinchor à sa création en 2007. C’est-à-dire former les cadres supérieurs du Sénégal et des autres pays africains mais également de contribuer à la recherche scientifique aux niveaux national et international. En ce sens, l’Unité de Formation et de Recherche en Sciences et Technologies développe des activités d’enseignement et de recherche dans les domaines des mathématiques, de l’informatique, de la physique, de la chimie, de l’agroforesterie et de la géographie. Elle s’est également engagée dans la fourniture de conseils dans les différents domaines des sciences et technologies.

Voir les départements et offres de formation

Dans sa volonté de former de cadres qualifiés, l’Université de Ziguinchor a mis en place des formations professionnalisantes adaptées non seulement aux besoins de la région naturelle de Casamance, mais également aux nouvelles réalités du monde professionnel. L’Unité de Formation et de Recherche des Sciences Economiques et Sociales est composée de quatre départements avec une offre de formation variée.
FILIERES ET DIPLÔMES
 ->  ECONOMIE-GESTION

    • Licence en Analyse et Politiques Economiques
    • Licence en Gestion des Entreprises
    • Master en Entreprenariat et Développement (ENDEV)
    • Licence professionnelle « Entreprenariat, création d’entreprise et gestion de projet »
      C’est une licence qui forme des cadres sachant mettre à profit leurs connaissances, comportements et aptitudes en vue d’identifier les besoins de leur environnement, de percevoir et analyser les opportunités qui s’offrent à eux et de trouver les ressources nécessaires afin de concrétiser ces opportunités.
      Au terme de cette formation, le participant doit être capable d’identifier un projet dans un créneau économique porteur, d’exploiter les outils et techniques de montage de projets, de maîtriser les différentes pratiques du financement et de mettre en œuvre le processus de création d’entreprise.

 ->  DROIT DES AFFAIRES

    • Licence en Droit des Affaires
    • Master en Droit de l’Entreprise (MDE)

 ->  INFORMATIQUE APPLIQUEE A LA GESTION DES ORGANISATIONS 

    • Licence d’Informatique Appliquée à la Gestion des Organisations
    • Master en Méthodes Informatiques Appliquées à la Gestion des Entreprises (MIAGE)

 ->  SOCIOLOGIE 

    • Licence en Sociologie
    • Master en Politiques publiques, Cultures et Développement (2PCD)

 ->  TOURISME 

    • Licence en Tourisme
    • Licence Professionnelle Langues et Tourisme (LPLT)
    • Master en Management des Activités du Tourisme et Culture (MATC)
    • LICENCE PROFESSIONNELLE LANGUE ET TOURISME
      Elle vous permettra d’intégrer les métiers du tourisme dans un cadre multilingue.

L’Université de Ziguinchor, ouverte en février 2007, s’est enrichie au courant de l’année académique 2011-2012 d’une UFR supplémentaire : l’UFR des Sciences de la Santé.

OBJECTIF PRINCIPAL
Elle est un des établissements d’enseignement et de recherche de l’Université de Ziguinchor. Sa mission essentielle est de former des ressources humaines de haut niveau pour le Sénégal. L’ouverture de l’UFR des Sciences de la Santé, la dernière-née de l’institution, s’explique par la nécessité de satisfaire les besoins de couverture sanitaire à cause de l’éloignement et de l’enclavement de la Région Naturelle de La Casamance. En effet, elle permet de relever le plateau médical de la région dont les structures sanitaires sont de plus en plus sollicitées par des patients venus de la sous-région. Cette UFR procure aussi à l’institution des spécialistes qui pourront en plus des enseignements, intervenir dans les hôpitaux de la région afin de prendre en charge un certain nombre de pathologies.
Depuis son ouverture, l’UFR des Sciences de la Santé de l’Université de Ziguinchor s’est engagée dans le système LMD et a démarré ses activités avec 43 étudiants.

CONDITIONS D’ACCES EN MEDECINE
Pour être admis en première année du Premier Cycle des Etudes Médicales (PCEM), les candidats doivent être titulaires du Baccalauréat scientifique ou tout diplôme admis en équivalence, avoir une moyenne de 14/20 dans les matières Fondamentales suivantes (Physique-Chimie, Sciences Naturelles, Mathématiques) et être âgés de 19 ans au maximum. L’admission aux Masters ne concerne que les étudiants régulièrement inscrits au Deuxième Cycle des Etudes Médicales. Les candidats au diplôme d’Etat de Docteur en Médecine prennent une inscription au début de chaque quadrimestre (inscription quadrimestrielle). En 1ère Année (PCME I), seule une inscription à un quadrimestre par session est autorisée. Par contre en 2ème Année (PCMEII), une inscription à deux (02) quadrimestres par session est autorisée.

ACTIVITES PEDAGOGIQUES AU DCEM IV
L’année académique de DCEM IV est consacrée aux examens cliniques, au stage rural d’une durée de trois (03) mois et à la rédaction de la thèse de Doctorat en Médecine. La présentation de la thèse de Doctorat en Médecine est assujettie à la validation des examens et à la réalisation du stage rural.

STAGES OBLIGATOIRES AU PCEM II
Stages au niveau des centres hospitaliers et des structures sanitaires agréés pour un apprentissage des soins infirmiers, des techniques d’examen clinique en Médecine et de prescription des examens complémentaires.

STAGES OBLIGATOIRES AU DCEM I
Stages au niveau des cliniques de médecine interne, de chirurgie générale et des services des maladies infectieuses.

STAGES OBLIGATOIRES AU DCEM II
Stages au niveau des services pédiatriques, des services de gynéco/obstétrique et des services de cardiologie et de pneumologie.

STAGES OBLIGATOIRES AU DCEM III
Stages au niveau des services de neurologie, psychiatrie, dermatologie, ORL et ophtalmologie.

L’UFR des Lettres, Arts et Sciences Humaines participe, tout comme les trois autres UFR (ST, SES et 2S),  à la réalisation des missions de l’UASZ. Il s’agit de :

  • former les cadres supérieurs qualifiés du Sénégal et d’autres pays africains, principalement de la sous région, dans les filières correspondant aux besoins de l’économie locale, nationale et sous régionale ;
  • développer une recherche de qualité en adéquation avec les problématiques locales et nationales ;
  • contribuer à la valorisation des atouts économiques et culturels de la région naturelle de la Casamance ;
  • créer dans la région de la Casamance les conditions d’une paix durable ;
  • promouvoir l’intégration sous régionale.

Il est vital dans ce contexte que l’UFR LASHU se projette dans l’avenir en identifiant ses forces, ses opportunités mais aussi ses faiblesses, les risques et menaces qu’elle doit prendre en compte. L’analyse diagnostique porte ainsi sur la gouvernance (les organes), l’offre de formation, les effectifs, les infrastructures, et la situation de la recherche, et les ressources financières.

L’UFR Lettres, Arts et Sciences Humaines a pour objectifs de créer et de maintenir les conditions et un environnement favorables à la formation et au développement de la recherche dans le domaine des lettres, des arts et des cultures.

Spécifiquement, ces objectifs se déclinent comme suit :

  • constituer, à l’échelon national et sous régional, un véritable facteur de développement économique et social durable en offrant une formation de qualité dans les domaines des lettres, des arts et des sciences humaines ;
  • développer dans les mêmes disciplines une recherche scientifique en adéquation avec les problématiques actuelles ;
  • diversifier une offre de formation en l’adaptant aux réalités du marché national et sous régional ;
  • améliorer continuellement le taux de réussite des étudiants ;
  • contribuer, de manière significative, à l’amélioration scientifique, culturelle et sportive de l’université ;
  • mettre en place une administration efficace et vertueuse qui assure une utilisation rationnelle, efficiente et transparente des ressources ;
  • contribuer, par le biais de la recherche, à la résolution des problèmes politiques, économiques et sociaux du Sénégal et de la sous région.

L’UFR ambitionne de constituer un facteur de développement socio-économique durable à l’échelon local, national et sous-régional à travers une formation et une recherche de qualité dans le domaine des lettres, des arts et des sciences humaines.

L’UFR Lettres, Arts et Sciences Humaines a pour missions de :

  • former des cadres supérieurs qualifiés du Sénégal et des autres pays de la sous-région, dans le domaine des Lettres, des Arts et des Sciences humaines ;
  • développer, dans le même domaine, une recherche scientifique de qualité en adéquation avec les problématiques locales et nationales et sous régionales.

Elle doit réaliser ces missions en assurant une utilisation optimale des ressources.

Organes de gestion

Offres de formation