L'Excellence, ma référence

La recherche à l’UASZ

Contexte et présentation

Le texte portant création de l’Ecole doctorale à l’Université de Ziguinchor a été approuvé par le Conseil d’Administration du 29 mars 2012 et validé par le Recteur Oumar SOCK. Malgré la volonté des autorités et la forte demande en matière d’encadrement  en thèse, la mise en place de l’Ecole doctorale a été retardée pour plusieurs raisons. Cependant, des formations doctorales (mathématiques, physique et chimie) existaient déjà et avaient permis à certains enseignants de l’Université ASZ de soutenir des thèses en cotutelle.

Il faut souligner que la création des universités de Ziguinchor, de Thiès et de Bambey avait accentué la crise de pertinence de l’Enseignement supérieur au Sénégal ; crise qui se manifestait par l’absence d’échanges d’informations entre les universités. Pour remédier à ce problème, l’idée d’Ecoles doctorales harmonisées impliquant toutes les universités sénégalaises avaient été développée.

C’est ainsi que lors du séminaire national de synthèse et de validation des ateliers itinérants sur le LMD des 27 et 28 Juin 2012 à Saly, les représentants de la Direction générale de l’Enseignement supérieur (DGES) avaient posé la question de voir comment faire de sorte que les Ecoles doctorales existantes soient des Ecoles doctorales à caractère nationale. La question était revenue lors de la Concertation nationale pour l’avenir de l’Enseignement supérieur(CNAES) tenue du 06 au 09 avril 2013 à l’hôtel King Fahd Palace de Dakar.

Malheureusement, cette vision fédératrice qui opte pour le principe d’harmonisation des formations des chercheurs et permettant ainsi de dégager les nouvelles institutions universitaires de leur statut uniforme, n’a jamais été matérialisée.

Face à cette situation, l’Université de Ziguinchor, pour gagner le pari répondant aux enjeux déterminants pour son avenir, a décidé de concrétiser la mise en place de son Ecole doctorale. C’est ainsi qu’à la date du 16 juillet 2013, la commission recherche et coopération a proposé la dénomination « Ecole doctorale, Sciences, Technologies et Ingénierie » (EDSTI). Le Conseil d’Administration, en sa séance du 05 décembre 2013, a approuvé cette dénomination qui a fait l’objet d’un arrêté rectoral signé le 27 janvier 2014.

 L’EDSTI a une approche thématique et rassemble des enseignants-chercheurs, des chercheurs, des laboratoires et des équipes de recherches autour des programmes et des projets scientifiques axés essentiellement sur les domaines des mathématiques, de la chimie, de la physique, de l’informatique, de l’agroforesterie, de la géographie et de l’ingénierie.

Les doctorants sont répartis dans des groupes thématiques et suivent des formations dont certains modules sont transversaux et d’autres relèvent spécifiquement des différents laboratoires de recherche.

Le Doctorat est unique et sanctionne un niveau correspondant à l’obtention de cent quatre vingt (180) crédits répartis comme suit :

–          enseignement, séminaires, ateliers, conférences et stages : 20 crédits

–          travaux de recherche : 40 crédits

–          thèse (document écrit et soutenance de la thèse) : 120 crédits

Les formations doctorales se composent comme suit :

Formations doctorales spécialisées

Cliquez ici pour afficher les formations doctorales spécialisées

2)Formations doctorales transversales

Cliquez ici pour afficher les formations doctorales transversales  

L’accès à l’EDSTI

 L’accès est soumis à des conditions définies dans les textes suivants portant organisation et fonctionnement de l’EDSTI. 

1)Charte des thèses

Cliquez ici pour télécharger la charte des thèses  

2)Procédure d’inscription en thèse

L’inscription en thèse est soumise à des conditions académiques et pédagogiques. La liste des pièces à fournir obligatoirement et à envoyer à la Direction de l’Ecole doctorale est :

a)Une demande d’autorisation d’inscription en Thèse écrite par le Directeur de thèse et visée par le Directeur d’UFR.

b)La charte des thèses signée par le doctorant, le directeur de thèse et le responsable de l’unité ou de l’équipe d’accueil (par exemple le responsable du laboratoire). La charte des thèses peut être remplacée par le contrat de formation à télécharger ici

c)La fiche pédagogique (à télécharger ici).

d)Le projet de recherche indiquant le contexte, les objectifs, la méthodologie et les résultats attendus

e)Le CV du candidat

f)La copie légalisée du diplôme de Master 2 ou tout autre diplôme admis en équivalence

g)Le formulaire scolpédagogie (à télécharger ici).

Le Directeur de l’Ecole Doctorale s’assure que les conditions scientifiques, matérielles et financières sont réunies pour garantir le bon déroulement des travaux de recherche du candidat et de préparation de la thèse. Lorsque les conditions sont réunies, le Directeur de l’ED adresse au Directeur de la scolarité une autorisation d’inscription.

NB. La Charte des thèses, le contrat de formation, la fiche pédagogique et le formulaire scolpédagogie peuvent être téléchargés et utilisés pour le dossier d’inscription. Dans tous les cas, le canevas de ces pièces doit être respecté.

De la recherche concurrentielle pour l’excellence et la visibilité

L’objectif fondamental est de faire de l’Université Assane SECK de Ziguinchor un pôle d’excellence en matière de recherche.
Mais le maintien d’une recherche concurrentielle repose essentiellement sur la mise en place des stratégies qui favoriseraient le développement des séminaires, et permettraient d’élargir les horizons et d’entraîner les collaborations interdisciplinaires à la réalisation d’une œuvre collective.
Dans cette optique, il est fondamental de disposer des ressources humaines qualifiés, de mettre en place des moyens matériels nécessaires et de nouer des partenariats dynamiques afin de ne pas perdre du terrain dans la rude compétition que les chercheurs ont à mener dans leur domaine et pour se maintenir à la hauteur des tâches qu’ils doivent pleinement assumer.
Pour plus de visibilité des activités du VR-RCR (notamment, pour la recherche au sein des laboratoires, pour les stages, pour les rencontres scientifiques etc.), la commission Recherche-Coopération-Relation avec le monde professionnel, a mis en place des instruments de politique de recherche. C’est dans ce cadre qu’une réflexion structurante sur le développement de la recherche à l’Université Assane SECK de Ziguinchor est organisée et doit se poursuivre afin de déboucher sur la production d’un document directeur, avec les laboratoires à mettre en place et leurs équipements. Cette nouvelle démarche vise à proposer des orientations, et à susciter la curiosité et l’intérêt des chercheurs et les acteurs du monde professionnel.
Notre dispositif de recherche est organisé à partir des paramètres suivants : la pluridisciplinarité, l’amélioration de l’environnement de la recherche et le financement de la recherche.

Concernant l’amélioration de l’environnement de la recherche :
Pour permettre d’assurer plus efficacement ses missions de recherches, l’administration de l’Université a programmé la construction de blocs destinés aux UFR permettant à chaque établissement de mieux remplir ses missions d’enseignement et de recherche.

Concernant le financement de la recherche :
Les universités doivent compléter et assouplir les concours de l’Etat par la mobilisation d’autres ressources.
C’est dans ce cadre que Les laboratoires sont encouragés à rechercher des fonds pour financer leurs activités de recherche en explorant les pistes suivantes :

  • les ressources provenant des fonctions de services,
  • les ressources en provenance des étudiants eux-mêmes (frais d’inscription, bourses, allocations d’études etc.),
  • des ressources en provenance des initiatives à l’échelle internationale (partenariat, coopération, jumelage etc.),
  • des projets et contrats de recherche etc.

Tenant compte des préoccupations des enseignants-chercheurs, L’Université Assane SECK a décidé de créer un fonds spécial dédié à la recherche, et en attendant sa mise en place, une subvention annuelle de près de dix millions de FCFA est accordée aux chercheurs afin de leur faciliter la mobilité.